Les employés des abattoirs devront rendre des comptes

Aujourd’hui, on fera court et on n’ira pas par quatre chemins : manger de la viande, manger du lait, des oeufs ou n’importe quel aliment tiré de force des animaux, c’est être complice d’un meurtre.
Et d’un meurtre abominable, d’une violence extrême.

L’élevage bio est à mettre dans le même sac que tous les autres.

Qui a dit que les ouvriers des abattoirs souffraient ?
Non seulement ils ne souffrent pas mais ils en rajoutent : torturer les fait rire.

Visionnez cette nouvelle enquête de L214.
Ne jamais se voiler les yeux. Jamais.

Et surtout, devenez végétaliens.

Je suis dans une colère glaciale. Ça s’appelle de la haine.
Un jour, ces gens devront rendre des comptes.
Pas seulement les abattoirs mais tous ceux qui y ont travaillé.