Archives pour la catégorie Spécisme

Littéralement, le spécisme désigne toute discrimination d’un individu en raison de son appartenance à une espèce donnée.
En pratique, il s’agit de l’idéologie qui stipule que l’espèce humaine est supérieure aux autres espèces animales et légitime ainsi leur exploitation et leur oppression par l’Homme.

L’antispécisme, logiquement, s’oppose à cette idéologie.

Les employés des abattoirs devront rendre des comptes

Aujourd’hui, on fera court et on n’ira pas par quatre chemins : manger de la viande, manger du lait, des oeufs ou n’importe quel aliment tiré de force des animaux, c’est être complice d’un meurtre.
Et d’un meurtre abominable, d’une violence extrême.

L’élevage bio est à mettre dans le même sac que tous les autres.

Qui a dit que les ouvriers des abattoirs souffraient ?
Non seulement ils ne souffrent pas mais ils en rajoutent : torturer les fait rire.

Visionnez cette nouvelle enquête de L214.
Ne jamais se voiler les yeux. Jamais.

Et surtout, devenez végétaliens.

Je suis dans une colère glaciale. Ça s’appelle de la haine.
Un jour, ces gens devront rendre des comptes.
Pas seulement les abattoirs mais tous ceux qui y ont travaillé.

Hurlons avec les loups !

Si comme nous, vous en avez assez de ce monde
où l’Homme ne tolère plus de vie qu’il n’aitCapture d’écran 2016-01-10 à 11.55.28

  • apprivoisée
  • achetée
  • enfermée
  • muselée
  • asservie à ses besoins

Venez hurler avec nous pour défendre les loups
le 16 janvier 2016 à 15 heures, place Bellecour, à Lyon

Associations appelant à la manifestation :
Action Nature, Alepe, Alliance avec les loups, Animal Cross, Aspas, Aves France, CAP Loup (collectif), Collectif du 21 septembre, Convention Vie et nature, CRAC Europe, Dignité animale, Ferus, FNE, Frapna, GML, LPO, 1000 traces, One Voice, Peuple loup, Point info loup/lynx, Sauvons nos loups alpins, Sea Shepherd, WWF.

Quand Fabrice parle à Raymond… (le dernier « Nicolino »)

vastemerdierUn beau matin, Fabrice Nicolino a croisé sur son chemin un certain Raymond, paysan né en 1924 à l’endroit où il a pu, disons quelque part dans notre belle France. Et il s’est mis en tête de lui parler à coeur ouvert, par écrit. Ça a donné un livre :
LETTRE À UN PAYSAN SUR LE VASTE MERDIER QU’EST DEVENUE L’AGRICULTURE
(aux Éditions Les Échappés)

Il lui a parlé de son métier, de l’agriculture… qui n’est pas seulement le métier de Raymond puisqu’elle nous concerne tous. De l’agriculture depuis – soyons précis – 1881. Ça n’est pas bien loin. C’était hier. C’était pourtant un autre monde.En 134 ans, une poignée de secondes, tout ou presque a changé. Et Raymond, qui écoute Fabrice lui conter l’histoire des paysans et de leur prise en otage par l’industrie au fil des décennies, ne répond rien mais son silence est dense et on sent bien qu’il est tout déboussolé par ce nouveau monde, même s’il s’y est plié.
Suite→

Insolente Veggie : le livre !

C’était un blog. C’est maintenant aussi un livre. Les éditions La Plage viennent de publier Insolente Veggie !

Insolente Veggie : le livre !

Il faut l’acheter, même si l’on connaît déjà bien le blog. D’abord, il y a plein d’inédits. Et puis, un livre c’est un voyage, avec un début et une fin, une logique, un rythme, bref ça forme un irremplaçable tout.

En bonne militante végane, Rosa B. a dû faire face, au fil des années, aux millions de lieux communs, pitoyables contradictions, dénis farouches, moqueries et autres agressions des « carnistes ».
Mais elle ne s’est pas contentée de les prendre en plein gueule. Elle les a analysés. Et c’est là que ça devient passionnant car rien ne lui échappe des mécanismes du spécisme, qu’ils soient conscients ou qu’ils le soient moins. Comme quoi la BD ça peut être aussi psychologie et philosophie.
Suite→

François Hollande, VRP de la camarde

Vous avez vu ? Hollande a fait une interview dans « Le chasseur français », vous savez ce… comment dire… ah oui, ce torche-cul qui passe son temps à expliquer les mille et une manières de tuer tout ce qui vit. (l’interview est visible sur le site de Fabrice Nicolino sous le titre « Hollande et la haine (bonhomme) du vivant »). Ça vous a étonné ? Pas moi. En fait, c’est l’inverse qui eût été surprenant.
Suite→

Abattoir municipal d’Alès : signez la pétition exigeant sa fermeture

L’abattoir, c’est toujours l’horreur. Mais – l’avez-vous vous remarqué ? – on peut toujours, avec un peu de bonne volonté, rajouter de l’horreur à l’horreur.
À l’abattoir municipal d’Alès, « Les chevaux ont le crâne fracassé au pistolet. Certains sont encore conscients lorsqu’ils sont suspendus pour être saignés. Les cochons sont entassés et asphyxiés dans une fosse à CO2. Ils paniquent et sont pris de violentes convulsions. Des bovins mal étourdis reprennent conscience. Ils sont égorgés à même le sol ou sont suspendus par une patte puis saignés. Les moutons ont la gorge cisaillée en pleine conscience. Leurs congénères se font découper sous leurs yeux. »

Tout cela a été filmé par l’association L214 : 50 heures de tournage entre avril et mai 2015.
Suite→

Marguerite s’est échappée

Une héroïne, Marguerite, voilà ce que tu es ! Et la fierté de toutes tes semblables. Sur le chemin de la mort, tu as dit non. Bien peu d’entre nous – quelle que soit notre espèce – sont capables d’un tel exploit.

La vache MargueriteMarguerite, ne me dis rien : ça ne serait pas supportable. Je préfère juste imaginer quelle était l’immensité de ta terreur quand la porte du camion qui te menait à l’abattoir s’est ouverte. Vous étiez arrivées à destination, toi et tes compagnes. Dans la continuité de la porte ouverte du camion, à quelques mètres à peine en face d’elle, la porte de l’abattoir, comme une implacable suite logique.

En un instant, tu as compris qu’il ne fallait à aucun prix la passer, cette porte là. Derrière, c’était l’attente dans un box sans échappatoire, les cris montant de la mort des autres, et puis la tienne, la mort par égorgement, la mort par meurtre. Il fallait faire vite ! En un clin d’oeil, tu as sauté par-dessus celui qui se croyait ton propriétaire et tu t’es enfuie. Suite→

Grève de la faim pour fermer l’élevage de singes pour les labos

Lettre ouverte des grévistes à l’attention de Monsieur le Président de la République, François Hollande

Monsieur le Président,
Nous vous informons qu’à compter du samedi 16 mai 2015, deux personnes sont en grève de la faim pour revendiquer la fermeture du centre de primatologie de Fort Foch à Niederhausbergen, près de Strasbourg. Les singes en provenance d’Asie et de l’île Maurice sont revendus aux laboratoires de vivisection et doubleraient en quantité suite à l’autorisation d’extension du centre accordée par le préfet du Bas-Rhin. Nous désapprouvons totalement cette décision irresponsable favorisant l’import-export de singes car l’expérimentation animale est en recul grâce aux méthodes scientifiques substitutives qui sont sans cruauté, plus fiables pour la santé humaine et beaucoup moins coûteuses. Cette extension doit être annulée immédiatement et Fort Foch doit donc fermer. Suite→

Ces éleveurs qui tuent les bêtes qu’ils aiment

Ah ! Ces éleveurs qui aiment leurs bêtes et qui, pourtant, les envoient à l’abattoir ! Je ne parle pas des menteurs éhontés, de ceux qui leur filent des coups de pied pour exorciser leur désespoir de vivre une vie de merde et aussi pour montrer qui est le maître, de ceux qui les traitent comme des produits de supermarché, ni plus ni moins, et qui seraient encore capables de nous brailler qu’ils aiêêêment « leurs » bêtes en pleine séance de torture de ragondins.
Non : je parle de ceux qui – bien qu’ils les privent de liberté et asservissent leurs vies à leurs besoins à eux (ce qui n’est pas rien, tout de même !) – leur donnent des p’tits noms, les caressent, les cajolent, font le maximum pour qu’ils soient le moins malheureux possible et dont le coeur saigne quand vient le départ pour l’abattoir.
Suite→