Archives pour la catégorie Écologie

La loi macron, au service des patrons et de la destruction planétaire

Ce qui compte, c’est d’agir. Peu importe ce que je fais. Quiconque est contre ce que je fais est pour ne rien faire. Refuser ma réforme, c’est refuser toute réforme.
Ce discours, que nous tient le gouvernement, c’est le même que tenait Margaret Tatcher lorsqu’elle était au pouvoir: « il n’y a pas d’alternative ».

Comme, de toute façon, disent-ils, on fera ce qu’on voudra, on veut bien débattre, mais juste pour la forme, décider d’un projet de loi en votant, c’est « jouer aux dés »(sic).
C’est le même discours que la droite de Sarkozy.

Suite→

Ces éleveurs qui tuent les bêtes qu’ils aiment

Ah ! Ces éleveurs qui aiment leurs bêtes et qui, pourtant, les envoient à l’abattoir ! Je ne parle pas des menteurs éhontés, de ceux qui leur filent des coups de pied pour exorciser leur désespoir de vivre une vie de merde et aussi pour montrer qui est le maître, de ceux qui les traitent comme des produits de supermarché, ni plus ni moins, et qui seraient encore capables de nous brailler qu’ils aiêêêment « leurs » bêtes en pleine séance de torture de ragondins.
Non : je parle de ceux qui – bien qu’ils les privent de liberté et asservissent leurs vies à leurs besoins à eux (ce qui n’est pas rien, tout de même !) – leur donnent des p’tits noms, les caressent, les cajolent, font le maximum pour qu’ils soient le moins malheureux possible et dont le coeur saigne quand vient le départ pour l’abattoir.
Suite→

Manifestation contre un élevage de cochons en Vendée

La construction d’une ferme-usine de cochons est en projet sur la commune de Poiroux en Vendée. Elle prévoit d’enfermer 900 truies et de faire naître 23 000 porcelets par an. Un collectif s’est constitué afin de contrer ce projet lugubre. Une manifestation a eu lieu le samedi 4 avril 2015 aux Sables-d’Olonne pour demander la suspension des travaux.
Plus d’infos sur la vie des cochons : http://www.l214.com/cochons
Galerie photos : http://animaux.l214.com/manifestation…

Il y a les morts utiles et les autres (proverbe étatique)

Lorsque le 4 novembre 2014, Cécile Duflot demanda aux députés de respecter une minute de silence en mémoire de Rémi Fraisse, tué par un gendarme mobile pour avoir défendu la nature, le socialiste Claude Bartolone, président de l’Assemblée, tenta de l’en empêcher, en justifiant sa décision du fait que les minutes de silence sont réservées aux morts « dans nos forces armées ou nos otages ». Suite→

Un nouveau film militant sur Sivens : «  La lutte contre le barrage de Sivens et la nécessité de désobéir ».

Dans une société soit-disant démocratique, des élu-e-s utilisent l’argent public sans concertation pour des projets qui s’avèrent parfois illégaux et surtout contradictoires avec la protection de l’environnement, sous la pression des entreprises privées et d’un modèle agricole intensif.
Ce film dénonce la violente répression policière qu’utilise l’Etat pour faire taire une contestation légitime qui elle de son côté use et usera de l’occupation de terrain comme un moyen fort de résister à ces projets inutiles et nuisibles et à ce monde toujours plus productiviste et destructeur.
Suite→

Pointe de la Torche : la beauté massacrée

La Pointe de la Torche ? Une merveille ! Hum, tu parles ! Un dépotoir, oui, voilà tout ce qu’elle est devenue aujourd’hui.

Ici, nous allons vous parler d’un coin de terre que nous aimons tendrement. En moins de quarante ans, et à une allure toujours plus rapide, la Pointe de la Torche, autrefois magique, a été violée et dépecée sur l’autel du tourisme et de l’agrobusiness.
Suite→

Homo pesticidus

Previous Image
Next Image

 

Manifestation à la Courtine contre l’élevage industriel dit « des 1000 veaux »

contre un projet de « centre d’engraissement » de 1 400 veaux par an, porté par un collectif d’éleveurs : la SAS Alliance Millevaches, sur la commune de St Martial Le Vieux, dans la Creuse.

Ce projet pourrait être subventionné à hauteur de 625 000 euros par l’Etat.

Le Groupe Les Mousquetaires Intermarché, via sa filiale viande, Jean Rozé, serait l’unique client du centre d’engraissement.

L’enfer de la prison et la mort à 7 mois, avec ou sans « étourdissement », c’est
NON NON NON !

Suite→